FANDOM


Rainbow Dash : Waouh ! Je ne pensais pas qu'il y aurait tant de monde !
Pinkie Pie : Moi si. Après tout, tout le monde veut savoir qui sera le poney de cérémonie des Journées de Poneyville !
Twilight Sparkle : Je ne savais pas que Granny Smith était membre du jury.
Applejack : Bien sûr que oui. Pendant ces journées, on fête la naissance de Poneyville. Et elle y a assisté.
Pinkie Pie : Heureusement que le jury m'a pas choisi tout de suite. Comme ça, tout le monde aura l'occasion de se réjouir pour moi. Les Journées de Poneyville, c'est une grande fête et le poney de cérémonie doit tout organiser, ce qui fait de moi le choix le plus logique.
Poneys : Shhh !
[effet Larsen]
Le maire : Citoyens de Poneyville. Les candidatures de cette année étaient toutes extraordinaires. Mais il ne peut y avoir qu'un seul poney de cérémonie lors des Journées de Poneyville. Et ce poney est...
Pinkie Pie : [se gonfle]
Le maire : Rarity !
[applaudissements]
Twilight Sparkle : Félicitations, Rarity. Tu sais ce que tu vas faire ?
Spike : [grognements d'effort]
Rarity : Oh, j'ai peut-être quelques petites idées.
Générique
Pinkie Pie : J'ai tellement hâte que la fête commence que je tiens à peine debout !
Twilight Sparkle : Moi aussi. Je suis contente qu'on ait choisi Rarity. Je sais qu'elle ajoutera une touche d'élégance à notre festival !
Applejack : Et sûrement plus qu'une touche !
[les lumières bourdonnent]
Spike : [tourne le phonographe][s'éclaircit la voix][lisant] Cette année, les Journées de Poneyville orchestrées par Rarity comporteront des activités raffinées telles que... une vente aux enchères de jus de pomme suivie de sa dégustation.
Les poneys sans Rarity : Ouuh !
Spike : Le Gala de Poneyville sur la grand-place.
Les poneys sans Rarity : Ahh !
Spike : Et bien entendu, le défilé de mode de Poneyville.
Les poneys sans Rarity : Ohh !
Spike : Cette année, le poney de cérémonie du festival des Journées de Poneyville fera découvrir ses propres créations haute-couture.
Rarity : Et le thème du défilé est... « Campagnard mais chic » !
Twilight Sparkle : Waouh, Rarity ! Tu as vraiment travaillé d'arrache-sabot !
Applejack : Oh ça, oui.
Fluttershy : Oh, je pense que cette fête va être féerique !
Rarity : [souffle] C'est vraiment ce que vous pensez ?
Pinkie Pie : Tu plaisantes ? J'ai trop hâte !
Rarity : Oh, voilà qui me rassure. Mais bien entendu, je ne pourrai jamais tout faire moi-même. Le festival commence dans trois jours !
Rainbow Dash : Pinkie Pie et moi, on peut accrocher les décorations sur la grand-place !
Applejack : Et moi, je peux préparer la Ferme de la Douce Pomme pour la dégustation.
Rarity : [souffle] Ce serait parfait ! Maintenant, si Twilight et Fluttershy acceptent de m'aider pour le défilé de mode.
Twilight Sparkle : Bien sûr !
Fluttershy : Ce sera un honneur !
Rarity : Je vais pouvoir me concentrer sur ce qui m'inquiète le plus au monde.
Les autres : Quoi ?
Rarity : Créer un festival des Journées de Poneyville tellement incroyable qu'il impressionnera... Trenderhoof !
[silence gênant]
Applejack : Euh, c'est qui, Trenderhoof ?
Rarity : Quoi ?! Comment se fait-il que vous ne sachiez pas qui est Trenderhoof ? Trenderhoof est tout simplement le plus merveilleux, le plus beau, le plus charmant de tous les journalistes touristiques ! Bien avant que Las Pégase attire tous les voyageurs, il en a fait un article ! Et la révolution culinaire de Trottingham, il l'avait annoncée ! Il connaît le dernier cri de la mode avant qu'il ne soit poussé. [rire amoureux]
Twilight Sparkle : J'en connais une qui a un petit coup de cœur, pas vrai ?
Rarity : Oh, Twilight ! Un coup de cœur ? C'est bien en-dessous de la vérité. Il est absolument divin. Je n'arrive pas à croire qu'il va venir ! [gloussements aigus]
À la gare où Rarity et Twilight attendent Trenderhoof.
[bruits de locomotive]
Rarity : Merci d'être venue avec moi, Twilight. Je n'aurais jamais pu accueillir Trenderhoof toute seule.
Twilight Sparkle : Ça ne me dérange pas. Mais tu ne devrais pas te mettre dans cet état.
[papotage parmi des poneys]
Rarity : C'est lui ? Tu le vois ? Twilight, il est là ?
Twilight Sparkle : Hum... je ne sais pas.
Rarity : Tu crois qu'il a décidé de ne pas venir ?! Twilight, je ne le vois pas ! Ey si jamais il ne vient pas ?! Ce festival va être une catastrophe ! Twilight, où est-il ?!
[silence]
Rarity : Hum hum, désolée.
Twilight Sparkle : Rarity, il faut que tu te reprennes en main. Après tout, tu ne l'as encore jamais rencontré !
Rarity : [exclamation]
Twilight Sparkle : Qu'est-ce qu'il y a ?
Rarity : Shh ! C'est lui. C'est lui. C'est lui ! C'est lui ! C'est lui ! C'est lui !
Twilight Sparkle : Eh bien, va donc lui parler !
Rarity : [tremblant] Je-je-je- non ! Je ne peux pas ! [rire nerveux] Euh, salut. Hum. Bonjour, monsieur Trenderhoof. Je m'appelle Rarity et j'ai été nommée poney de cérémonie pour le festival des Journées de Poneyville. [rire nerveux][rougit]
Trenderhoof : Allons. Appelez-moi Trend.
Rarity : [s'évanouit]
Rarity : Et c'est ici qu'aura lieu le grand moment du festival : le Gala des Journées de Poneyville. De la musique ! De la danse ! Haha. Et bien entendu, un menu de délicieux produits locaux à déguster.
Trenderhoof : Ça me rappelle cet article que j'ai écrit dans Paddock Match à propos du bal des deux mille cent.
Rarity : Exactement ! Je ne saurais trouver les mots pour vous dire combien votre travail m'a influencée !
Rarity : Et pour finir, la Ferme de la Douce Pomme : le cœur de Poneyville ! [rire] À vrai dire, c'est là que notre joli petit hameau est né.
Trenderhoof : Oh... époustouflant ! Bien sûr, j'en avais entendu parler, mais quand on la voit dans son authenticité, quand on sent le sol d'une véritable ferme sous ses sabots... on perçoit la profondeur d'un endroit.
Rarity : Oh, oui ! Euh, en fait, on fait pousser des pommes ici.
Trenderhoof : Merci, Rarity. Merci de m'avoir emmené ici. Cette ferme est vraiment un endroit extraordinaire.
Rarity : Oh, j'avais prévu de la transformer en élégante auberge rurale pour le festival, mais maintenant je comprends qu'elle est déjà parfaite au naturel.
Trenderhoof : Au naturel, c'est ça.
[musique romantique]
Trenderhoof : Mais... qui... est-ce ?
Applejack : [halètements]
[musique romantique]
Rarity : Qui ? Applejack ? Hum, hum ! Dites-moi, pourquoi vous la regardez comme ça ?
Trenderhoof : [d'un ton amoureux] J'ai vu bien des choses au cours de mes voyages, mais... je n'avais jamais contempler une telle beauté ! Applejack, le poney de mes rêves !
Rarity : [tête inquiète]
Spike : Rarity ! Rarity ! Tu es là ?
Rarity : [pleurs]
Spike : J'ai pris ma tasse de jus de pomme. Prête pour une petite dégustation ?
Rarity : [pleurant] Mais à quoi bon ?!
Spike : Qu'est-ce qu'il y a, Rarity ?
Rarity : C'est rien. [continue de pleurer]
Spike : J'ai dit quelque chose de mal ?
Rarity : Il ne m'aime pas.
Spike : Quoi ?
Rarity : Il ne m'aime pas.
Spike : Rarity, j'entends rien–
Rarity : Il ne m'aime pas, Spike ! Parce que c'est Applejack qu'il préfère alors que moi je suis amoureuse de lui depuis que le monde est monde ! Et c'est injuste !
Spike : Attends, Trenderhoof ne t'aime pas ? C'est n'importe quoi.
Rarity : [pleurant] Oh, Spike. Comment pourrais-tu savoir ce qu'on ressent quand un poney occupe toutes nos pensées alors que ce poney s'intéresse à quelqu'un d'autre ?
Spike : [silence]
Rarity : Enfin quoi ? Je te le demande : qu'est-ce qu'il peut bien trouver à Applejack que je n'ai pas ?
Spike : Hein ?
Rarity : Mmm...
Trenderhoof : Vous savez, j'ai un immense respect pour le sens du travail des poneys terrestres.
Applejack : Euh, c'est gentil. Merci. Granny Smith dit toujours « Mets tes pommes dans ton panier, tes ennuis vont s'éloigner. »
Trenderhoof : Et dites-moi, combien il y a de variétés de pomme ?
Applejack : Euh, dans la ferme ou dans tout Equestria ? Parce que–
Trenderhoof : Un jour, j'ai trouvé une pomme si rare qu'on la croyait disparue. J'en ai mangé quatre. [mord bruyamment dans une pomme]
[floc]
Applejack : Ah ouais ? C'est vrai ?
Trenderhoof : C'est ce que je fais toujours. Je prends tout ce qui est ordinaire, simple, mal aimé et je le rends appréciable.
Applejack : Eh bien. J'espère que vous apprécierez Poneyville.
Trenderhoof : Moi aussi. Mais assez parler de moi. Je veux en savoir plus sur vous. Quelle place les pommes occupent-elles dans la vie d'Applejack ?
Applejack : Écoutez. Je suis contente que vous vous intéressiez à Poneyville, mais là tout de suite, j'ai des tonnes de choses à faire. Et si jamais je les fais pas, il n'y aura plus de festival des Journées de Poneyville pour votre article.
Rarity : Ça, c'est hors de question.
Applejack : Rarity, qu'est-ce que c'est que cette tenue ?
Rarity : Quoi ? Cette vieille chose ?
Applejack : Tu ne devrais pas préparer le festival au lieu de créer de nouveaux costumes ?
Rarity : C'est vrai. Mais la cueillette des pommes m'a inspirée et je n'ai pas pu m'empêcher de créer cette tenue.
Applejack : C'est vrai, ça ?
Rarity : S'il y a bien une chose que j'adore, c'est la cueillette des pommes !
Applejack : [se roule les yeux]
Trenderhoof : [amoureux] Je commence à y prendre goût, moi aussi.
Applejack : Alors, vous n'avez qu'à vous y mettre, tous les deux.
Trenderhoof : Je me sens envahi par l'inspiration.
Sans les travaux de la ferme, nous vivrions tous au ralenti
Ses activités essentielles ont toute ma sympathie
Et elle est digne des étoiles
Celle pour qui mon cœur s'emballe
Ce poney au panier de pommes qu'on appelle... Applejack
Rarity : [braiment de mule]
[fracassement de cœur]
Spike : Rarity, pourquoi tu veux labourer un champ ?
Rarity : C'est moi, ou cet accessoire aurait besoin de couleur ? Et de nettoyage ?
Spike : Tu ne regardes pas les décorations du gala ?
Rarity : Si-si, bien sûr. Mais Trend adore la vie à la ferme, c'est évident. Si je ne peux pas le convaincre que je suis une aussi bonne fermière qu'Applejack, il ne s'intéressera jamais au festival.
Spike : Le festival. C'est ça.
Rarity : Et j'apprécie énormément l'aide que tu m'apportes. Je n'arriverais à rien sans toi, mon petit Spike d'amour.
Spike : Eh bien, c'est à ça que servent les amis.
Rarity : Voilà, alors. [fouette les rênes] Allez ! Truc de ferme ! [soupir] Comment Applejack y arrive-t-elle ?
Applejack : Pour commencer, attache ton harnais correctement ! Mais qu'est-ce tu fais ici ?
Rarity : Je viens juste te donner un coup de sabot à la ferme. Je le fais toujours avec grand plaisir, tu sais.
Applejack : Eh bien, si ça t'intéresse toujours après le festival, je pourrai tout t'apprendre. Mais pour l'instant, j'ai un champ à labourer, si tu permets.
Rarity : Mais je t'en prie.
Spike : Avec elle, ça a l'air facile.
Trenderhoof : [amoureux] Je sais, oui. N'est-elle pas merveilleuse ?
Applejack : [rue un pommier]
Trenderhoof : [tape de sabots]
Rarity : Franchement, il n'y a pas de quoi en faire toute une histoire. [tape tape]
Applejack : Rarity, fais bien attention. Il suffit d'un faux mouvement en faisant ta ruade pour te fouler le sabot.
Rarity : Je sais parfaitement comment on effectue une ruade contre un pommier, merci beaucoup. Cela dit, tu sembles te concentrer sur la force brute. Moi, en revanche, je tiens à y ajouter du style. C'est une véritable danse selon moi. [fredonne gaiement] Et voilà !
Applejack : C'est vrai que ta méthode insiste plus sur le style.
Rarity : Merci beaucoup.
Applejack : Bon. Si vous voulez bien m'excuser, j'ai encore du pain sur la planche. À l'intérieur ! [entre dans le poulailler]
Trenderhoof : Rarity, puis-je vous poser une question ?
Rarity : Allons, Trend. Vous pouvez me demander tout ce que vous voulez.
Trenderhoof : Ça fait longtemps que je voulais vous le demander, et... euh, franchement, j'ai un petit peu honte de vous poser cette question. Rarity... vous croyez que... qu'Applejack voudrait m'accompagner au festival ?
Rarity : Pourquoi vous ne lui demandez pas vous-même ?! Hum.
[gloussements de poules]
[claquement de porte]
Applejack : Oh, j'ai eu drôlement chaud.
Rarity : Si tu es venue t'excuser, ce ne sera pas nécessaire.
Applejack : De quoi est-ce que tu parles ?
Rarity : Oh, épargnons-nous cette mascarade, veux-tu ?
Applejack : Écoute. Je sais que tu veux vraiment plaire à Trenderhoof–
Rarity : Et c'est le cas. Même si quelqu'un me met des bâtons dans les roues !
Applejack : Je te promets que je sais pas pourquoi il s'intéresse autant à moi. Et je ne connais personne qui soit si passionné par la ferme, même pas moi.
Rarity : Il est peut-être temps que Trend rencontre un vrai poney des champs.
Applejack : Tu ne devrais pas préparer le festival au lieu de chercher à impressionner Trend ?
Rarity : Oh ça, ça t'arrangerait bien. Figure-toi que j'ai un nouveau projet pour le festival, et je te promets qu'il sera encore plus campagnard que toute la famille Apple réunie !
Fluttershy : Hum... il n'est pas un peu tard pour changer le thème du défilé ?
Twilight Sparkle : Applejack, dis-nous ce qui se passe.
Applejack : Je n'ose même pas imaginer.
[les lumières bourdonnent]
Rarity : Pour commencer, je veux vous dire merci à toutes d'être venus, et je sais que vous allez toutes adorer ma nouvelle idée de thème pour le festival !
Spike : [joue du banjo]
Rarity : « La Vie à la ferme » !
Applejack : [rire]
Rarity : [voix rauque] Quoi ? Qu'est-ce qu'y a de si drôle ? Dis-moi.
Applejack : Rarity, c'est la tenue la plus ridicule que j'aie jamais vue !
Fluttershy : C'est vrai qu'elle est assez drôle.
Rarity : Elle est drôle ?
Twilight Sparkle : [rire] Rarity, rassure-nous, tu n'es pas sérieuse.
Rarity : [voix normale] Bien sûr que je suis sérieuse ! [se racle la gorge][en voix rauque] Pourquoi je le serais pas ?
Applejack : Parce que jamais tu ne t'habillerais comme ça. Tu aimes la mode, la haute société, les jolies choses.
Rarity : Mais si j'aime labourer les champs et ruer contre les pommiers, j'en ai tout à fait le droit.
Applejack : Tu n'aimes pas ça !
Rarity : Comment tu saurais ce que j'aime ?
Applejack : Simplement parce que je te connais.
Rarity : Et ben alors, peut-être bien que tu ne me connais pas autant que tu le crois !
Applejack : Et si ton fameux Trenderhoof s'intéresse aussi aux travaux de la ferme, c'est juste une coïncidence, je suppose.
Rarity : Je ne comprends vraiment pas ce que tu veux dire.
Applejack : Alors, je vais devoir te le montrer moi-même.
Rarity : Je t'en prie. Maintenant, si vous voulez bien m'excuser, j'ai des tas et des tas de trucs à faire pour préparer le festival.
Applejack : [grognement de colère]
Rarity : [voix rauque] Très bien. Pour être mannequin au défilé de la vie à la ferme, on pourrait croire qu'il faut faire avant tout dans la simplicité. Hé bien, c'est pas ça du tout. Pour représenter la ferme, il faut au contraire : jouer à fond sur les accessoires. Maintenant, rentrez toutes chez vous et habillez-vous exactement comme ça. [à Spike] Qui est notre prochain mannequin pour le défilé de mode ?
Spike : Hum, Apple... Joyau.
Rarity : Ah bon ? C'est qui, ça, encore ?
[musique de tango]
Applejack : [défile avec une tenue voyante]
Rarity : Est-ce que c'est une plaisanterie ?
Applejack : [voix de haute société] Pourquoi, Rarity ? Mais enfin, pourquoi diable crois-tu que je plaisante ?
Rarity : Parce que tu n'oserais jamais porter une tenue pareille ! Tu aimes labourer les champs et cueillir les pommes.
Applejack : Mais si j'aime la mode, j'en ai tout à fait le droit.
Rarity : Tu n'aimes pas ça !
Applejack : Hé bien, tu ne me connais peut-être pas autant que tu le crois.
Rarity : Très bien. Mais j'ai tout un festival à préparer. Alors, si tu veux te mettre à défiler, fais-le, peu importe !
Applejack : La vie est un festival et vous devez tous la célébrer en essayant de me ressembler, parce que je suis une véritable diva de la mode.
[bruits d'obturateur]
Rarity : Toi, une véritable diva de la mode ? C'est l'idée la plus ridicule que j'aie jamais– enfin... [voix rauque] Tant mieux pour toi. Moi, tu vois, c'est le contraire. Je me fiche bien de l'allure que j'ai du moment que le travail est fait et bien fait. [braiment de mule] Haha !
Applejack : Oh, c'est bien vrai ?
Rarity : Ouais, tu l'as dit bouffi !
Applejack : Pas moi. Ma crinière doit toujours être impeccablement coiffée.
Rarity : Eh ben, figure-toi que ma crinière à moi est couverte de poussière et pleine de fourches !
Applejack : Mes sabots sont si bien polis et vernis qu'on peut se voir dedans.
Rarity : Mes sabots sont secs et craquelés parce que je travaille dans les champs !
Applejack : Je suis tellement en avance sur la mode.
Rarity : J'ai le pantalon qui tombe !
Applejack : Je suis parfumée à l'eau de rose.
Rarity : J'adore me rouler dans la boue !!! [saute dans la boue]
[floc]
Rarity : [voix normale] Oh là là ! Ta tenue ! Oh, c'est affreux ! Quelqu'un peut-il m'apporter une serviette, que je retire cette chose immonde de mes sabots ?!
Applejack : [voix normale] Voilà la Rarity que j'adore !
Rarity : Oh, Applejack. Je regrette de t'avoir dit ces horreurs. Tu es une véritable amie et tu me connais mieux que je me connais moi-même. Je ne sais vraiment pas ce qui m'a pris de porter cette tenue ridicule.
Applejack : Je crois que je sais ce que tu ressens.
Rarity : Mais toi, tu essayais de me montrer à quel point j'étais bête, et tu avais raison. [soupir] En plus, je dois dire que cette robe te va à ravir. Mais à cause de moi, elle est fichue.
Applejack : Merci. Elle est chouette, pas vrai ?
Rarity : Elle est époustouflante ! Où l'as-tu dénichée ?
Applejack : Oh, c'est euh... elle est à toi.
Rarity : [à Spike] Il me faut dix litres d'eau bouillante et cinquante grammes de détergent maintenant !!!
Trenderhoof : [s'éclaircit la voix] Je m'installe à Poneyville ! Être le poney le plus intéressant d'Equestria, c'est vraiment épuisant. J'ai décidé d'abandonner ma vie d'aventures trépidantes et de... vivre à la ferme !
Applejack et Rarity : Quoi ?!
Applejack : C'est tant mieux pour vous, mais j'espère que vous ne pensiez pas à la Ferme de la Douce Pomme.
Trenderhoof : Oh.
Applejack : Euh, écoutez. Vous êtes très gentil, mais euh... mais bien, je...
Rarity : Je crois que je comprends ce qu'Applejack veut dire. Il est difficile de s'intéresser à quelqu'un qui se transforme autant simplement pour impressionner les autres. Si un poney ne vous apprécie pas pour ce que vous êtes, tant pis pour lui.
Trenderhoof : Eh bien, c'est très gênant.
Rarity : Pas du tout. En fait, je sais exactement ce que vous ressentez.
Applejack : Et maintenant, Rarity. Tu crois qu'il est trop tard pour revenir à « Campagnard mais chic » ?
Rarity : Pas tant que je suis aux commandes !
[papotage]
Rarity : Organiser les Journées de Poneyville est l'une des tâches les plus dures que j'aie jamais accomplies. Mais j'ai appris une leçon importante. Les vrais amis vous apprécient pour ce que vous êtes et on ne s'en fait pas de nouveau en se transformant pour les impressionner. En plus, quand on est aussi fabuleuse que moi, changer quoi que ce soit serait un crime !
[Générique de fin]
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .